« Bombasse », « Chelou », « Clasher » et « Graffeur » dans le Petit Robert!

Posté le 29/05/2013 par dans Bouquins , CULTIVÉ

Le Petit Robert a annoncé ses nouvelles entrées pour la prochaine édition … et ça sent la Street avec l’ajout entre autres des mots: « Bombasse », « Chelou », « Clasher » et « Graffeur » !

bombasse petit robert

Les académiciens de la langue française se doivent de moderniser notre vocabulaire. Les nouvelles entrées dans le dictionnaire sont nécessaires pour faire évoluer le corpus de mots de notre belle langue qu’est le français. Le processus est le même depuis toujours: on fait rentrer des mots qui sont devenus communs pour les francophones. Au programme du Petit Robert cette année: « choupinets », « décomplexés », « low cost »« patenteux », « hénaurme » (comprenez « énoooorme »), « en faire des caisses », « kékés », « modeux », « traîneux », « conspirationnistes », « texter », « itinérance », « microblog », « agender » et bien d’autres.

Mais ceux qui ont retenu notre attention sont les mots issus de la Culture Urbaine: Bombasse, Chelou, Clasher et Graffeur. Rendez-vous compte: nous pourrons allègrement placer ces mots dans nos courriers/emails/mémoires et autres applications littéraires. En gros, jeune étudiant, tu pourras écrire dans ta copie une phrase du type « Cette bombasse de graffeuse en fait des caisses avec ses œuvres cheloues, choupinettes, mais cheloues. » (approuvé par le Petit Robert … pas encore par nos auto-correcteurs ^^).

Si les académiciens se mettent à prêter plus d’attention au langage de la Street, en ajoutant notamment « Bombasse », aurons-nous la « chance » de voir rentrer prochainement le mot « Biatch », hm?

 petit robert

 

Categorie : Bouquins, CULTIVÉ

Loris Bernardini

"- Co-fondateur & Rédacteur en chef - Un Corso-Martiniquais qui puise sa force dans son métissage. Expert en Marketing Digital et blogueur depuis 10 ans, il souhaite exprimer ses passions à travers YesGaston. Cet übersexuel affirmé assume ses règles de conduite: respect, galanterie et ne jamais se prendre au sérieux. Sa mission pour les Gastons: "Les tirer vers le haut, les baskets toujours au sol""

Voir tout ses articles
L'auteur :
Cet article vous a plu ?