Gaston doit aller voir Le Majordome!

Posté le 11/09/2013 par dans Le Kiff du Mercredi

Lee Daniels et Forest Whitaker reviennent au cinéma avec LE film de la rentrée: Le Majordome. On vous dit pourquoi Gaston doit aller le voir:

le majordome

Il y a deux semaines, nous étions invités à la projection Presse du Majordome. Sur le papier: Lee Daniels (qui a également réalisé Precious), Forest Whitaker (dont on ne ventera plus le talent), quelques stars comme Cuba Gooding Jr. ou encore le chouchou de la Metropolitan Films, Lenny Kravitz, et une histoire traitant des droits civique des Afro-américains de la fin de la Seconde Guerre Mondiale à aujourd’hui: Gaston n’a pu résister.

le majordome

Le pitch: l’histoire vraie d’un afro-américain qui a servit à la Maison Blanche en tant que Majordome entre 1952 et 1986. Durant ces années, il aura travaillé pour sept Présidents différents. Nous suivons alors en parallèle sa vie, mais également celle de toute la communauté Noire des Etats-Unis.

Après la projection, l’appréhension est devenue confirmation: Le Majordome est un film à voir … absolument! Sans rentrer dans l’analyse détaillée de l’oeuvre de Lee Daniels, nous vous disons pourquoi il faut se rendre dès aujourd’hui dans les salles obscures en clamant haut et fort un ticket pour ce film … et cela en deux points:

Le talent

Le talent tout d’abord de son réalisateur qui après Precious, a osé continuer à traiter un sujet délicat qu’est celui de la perception de la communauté afro-américaine par le reste de le population. Avec Le Majordome, il va plus loin en mettant en scène le rôle de l’Etat dans la condition du peuple Noir.

Le talent également des acteurs avec en chef de rang un Forest Whitaker au sommet de son art. Au fil de l’histoire, et au fil de son élévation de conscience, le jeu de l’acteur nous guide à travers un combat intérieur mené par ce Majordome d’élite.

Mais c’est l’ensemble des acteurs qui est à saluer. Même les apparitions furtives font mouches (bon ok, celle de Mariah Carey n’avait rien d’exceptionnelle). En effet, de nombreuses guest star sont présentes dans le film, notamment pour incarner les différents Présidents. Nous allons de surprises en surprises, et pour moi, la plus grande fut le retour de Robin Williams au cinéma, proposant son interprétation du Président Eisenhower. Chaque président son acteur, chaque acteur son interprétation, démontrant ainsi la volonté de Lee Daniels de s’éloigner d’un biopic classique mais plutôt de proposer une interprétation personnelle de l’Histoire des Etats Unis, celle de son témoin inédit: Le Majordome.

obamaune-1890166-jpg_1697362

L’Histoire

Si je devais caricaturer l’histoire du Majordome, je dirais qu’il s’agit d’un Forest Gump avec comme angle la cause civique des afro-américains. Cela pour trois raisons: pour la qualité de l’oeuvre, les émotions qui en pleuvent, et pour le principe de raconter l’Histoire à travers l’oeil d’un citoyen presque comme les autres.

L’Histoire des afro-américain et de leur lutte pour leurs droits a longtemps été oubliée, voire écartée, des nombreux films historiques. Ces dernières années, quelques oeuvres ont enfin osé dévoiler au spectateurs les dessous, souvent honteux, de l’Histoire de la première puissance mondiale.

Par exemple, même si le Django Unchained de Quentin Tarantino est un film de divertissement, il replace tout de même la condition des Noirs dans une période historique utilisée généralement pour faire des Western Spaghetti. Dans un registre autre, n’oublions pas le succès du film The Help qui traitait, certes de racisme, mais également de l’absurdité des lois racistes et de leur impact sur la communauté afro-américaine. Cette absurdité est mise à l’image avec beaucoup d’intelligence de la part de Lee Daniels en nous faisant comprendre que parfois, la condition des Noirs aux Etats-Unis s’est vue améliorer, non pas grâce à la bienveillance de ses Présidents, mais par les murmures d’un « simple » Majordome.

le majordome

Il en faut du courage pour traiter de ces sujets, et l’élan de motivation est sans doute venu de l’actuel Président américain Barack Obama. Ce dernier aurait avoué avoir pleuré après la projection du Majordome. Vous savez quoi? Eh bien on le comprend, car ce film est avant tout émouvant. L’histoire est forte, l’interprétation du personnage principal par Forest Whitaker est grandiose et l’effet d’empathie est réel. Et surtout, Le Majordome de Lee Daniels décrit comment les esprits ont mûris pour avoir aujourd’hui un Président Noir à la Maison Blanche. C’est l’histoire des afro-américains, c’est l’histoire d’Obama, c’est l’histoire d’un pays mais c’est également une histoire d’humanité.

Ce film, nous l’espérons, éveillera les consciences mais avant tout vous fera vivre une expérience cinématographique comme on en vit trop rarement. On l’annonce: ce film sera culte et sera couronné de nombreux Oscar avec un Forest Whitaker en bonne posture pour soulever sa deuxième statuette.

Notre seule interrogation réside dans la perception d’une population blanche. Car, oui, c’est le récit d’un Noir à travers les yeux d’un Noir sur l’histoire des Noirs. Nous espérons alors que cette perception se fera de façon objective.

le majordome

Un extrait pour finir:

Categorie : Le Kiff du Mercredi

Loris Bernardini

"- Co-fondateur & Rédacteur en chef - Un Corso-Martiniquais qui puise sa force dans son métissage. Expert en Marketing Digital et blogueur depuis 10 ans, il souhaite exprimer ses passions à travers YesGaston. Cet übersexuel affirmé assume ses règles de conduite: respect, galanterie et ne jamais se prendre au sérieux. Sa mission pour les Gastons: "Les tirer vers le haut, les baskets toujours au sol""

Voir tout ses articles
L'auteur :
Cet article vous a plu ?