« Le Kiff du mercredi » : Liu BOLIN – L’homme invisible chinois

Posté le 30/01/2013 par dans Le Kiff du Mercredi

«Le camouflage urbain », cette nouvelle forme d’expression artistique fait déjà de nombreux adeptes. Liu BOLIN, précurseur dans l’art de la dissimulation, nous présente toute une série de photos issues de son projet « Hiding in the city » présenté à la galerie Paris- Beijing.  

Lorsque l’on s’attarde un peu sur le travail de Liu BOLIN on se rend compte rapidement que celui-ci n’a rien inventé. Il est ni plus ni moins, qu’une version actualisée de « Oú est Charlie ». Ce dessin animé des 90 qui consistait à retrouver « Charlie », au milieu de divers pays urbain.

Trêve de plaisanterie. Pour ceux qui ne le connaissent pas, Liu BOLIN est un artiste chinois, initialement sculpteur, connu et reconnu à travers le monde pour ses photos de lui-même dissimulé dans le paysage.

Grâce à d’incroyables boby paintings (pour info, chaque photo lui demande environ 10 heures de préparation) Liu arrive à littéralement disparaître dans son environnement.

Un travail époustouflant qu’il définit comme étant un moyen de protestation silencieuse face aux divers problèmes sociaux qui accompagnent le développement économique rapide de la Chine.

« Il n’est pas question de disparaître mais plutôt de laisser mon environnement prendre possession de moi ».  

Laurent Bayard

"Voici l’métisse café crème, le Gaston cappucino ! Ce jeune homme ambitieux, parfois vicieux, cet enfant seul venu des bas fonds qui opta pour une paire de puma plutôt que pour Allah, Krishna, Buddha ou Jéhova . Son rêve ? Rouler en Testarossa. Quitter paris et manger du poisson grillé sur la plage du gossier. Écouter cette musique, Rap, Rap, cette musique qu’il aime à longueur de journée. Je finirais sur cette phrase qui caractérise bien le personnage : « pense qu’aujourd’hui c’est ton jour pour lutter et vaincre, Gaston le monde est devant toi n’attend pas qu’il débarque »."

Voir tout ses articles
L'auteur :
Cet article vous a plu ?